LE CANAL LOMBAIRE ETROIT

Les patients qui consultent pour un canal lombaire étroit se plaignent de douleurs de cruralgies/sciatiques et/ou d'une sensation de fatigue dans les jambes lors de la marche. Ils décrivent une nécessité de s'assoir après plusieurs minutes de marche  car les jambes ne répondent plus. S'il existe une perte de la force des les jambes ou les pieds, ou s'il y a des problèmes pour uriner, il est impératif de consulter en urgence. Tous ces signes doivent faire réaliser des imagerie du bas du dos (IRM, radiographies), même si le patient ne se plaint d'aucune douleur lombaire. L'IRM montre alors des lésions d'arthrose sur une ou plusieurs vertèbres lombaires, notamment comme une augmentation du volume des articulations entre les vertèbres. Ceci tend à diminuer la place pour le passage des nerfs à l'intérieur des vertèbres qui se retrouvent alors comprimés. Ces nerfs ont pour rôle d'assurer la motricité et la sensibilité des jambes et du périnée. Ainsi s'explique que certains problèmes d'arthrose de dos donnent uniquement des signes dans les jambes et aucune douleur dans le dos.

Au stade où il existe uniquement des douleurs dans les jambes sans fatigue, un traitement médical d'attente avec infiltrations peut être proposé. Mais la cause étant l'arthrose, les signes continueront à évoluer avec apparition de paralysies, et un traitement chirurgical finira presque toujours par être proposé.

S'il existe déjà une fatigue à la marche et /ou un déficit de la force dans les jambes, la seule solution est chirurgicale (aucun effet des infiltrations sur ces symptômes). Il doit se faire sans trop attendre car chaque déficit déjà installé n'est pas assuré de récupérer malgré la chirurgie. Son but premier est d'éviter l'aggravation. Le résultat de cette chirurgie de libération du canal est plutôt: bonne efficacité sur les douleurs des jambes (pas sur les douleurs du dos!) ainsi que la sensation de fatigue des jambe (à plus long terme). Par contre, des sensations de fourmillements ou perte de sensibilité peuvent persister plus longtemps voire ne jamais disparaitre. Cependant, dans certains cas, si les nerfs ont été comprimés trop longtemps, des douleurs dites neuropathiques peuvent persister après la chirurgie: elles correspondent à une incapacité des nerfs à cicatriser même si la libération est complète.

Le canal lombaire étroit : fiche SFCR

©2020 par Dr Clémence HEYBERGER. Créé avec Wix.com