Myelopathie cervico-arthrosique

La myélopathie cervico-arthrosique est le nom savant pour désigner l'atteinte de la moelle épinière créée par l'arthrose cervicale sévère. L'arthrose cervicale est très très fréquente. Le premier facteur de risque est l'âge. Cependant, le risque de développer une atteinte de la moelle épinière reste peu élevé. L'atteinte des nerfs périphériques est plus fréquente (cf chapitre Névralgie cervico-brachiale). 

Les symptômes pouvant faire évoquer une myélopathie cervico-arthrosique sont une sensation de faiblesse dans les jambes, parfois aussi les bras, des troubles urinaires évolutifs, des sensations de manque d'équilibre. Si on laisse évoluer la myélopathie sans rien faire, des déficits moteurs commencent à apparaitre jusqu'au stade extrême de tétraplégie possible. L'évolution reste lente et très progressive. Devant ses signes, un bilan cervical avec au moins une IRM doit être réalisée. Elle va mettre en évidence un rétrécissement du passage de la moelle épinière en regard des cervicales à cause des lésions d'arthrose, ainsi que des signes de souffrance de la moelle épinière.

Le traitement est uniquement chirurgical. Il faut faire la place à la moelle épinière qui est serrée en réséquant les lésions d'arthrose par voie antérieure ou en réalisant une laminectomie cervicale sur toute la hauteur du rétrécissement.

La myélopathie cervicoarthrosique : fiche SFCR